Accueil » credit immobilier »


PP_468_60_MultiProjet
Découvrez les offres personnalisées pour votre rachat de crédits !


Fortuneo Banque : le nouveau venu des etablissements en ligne.

Decidement, les semaines se suivent et se ressemblent dans le monde tourmente des banques. Alors que le Credit Agricole et LCL viennent tous les deux de lancer leur filiale web, c’est au tour de Fortuneo de se jeter dans l’aventure de la banque en ligne.

Naturellement denomme Fortuneo Banque, ce nouvel acteur offre d’entree de jeu une carte bancaire gratuite (si versement d’argent evidement …) et personnalisable. L’usager pourra y mettre l’image ou la photo de son choix ou encore une touche fashion dejà proposee par LCL et la BNP Paribas. Autre service d’actualite, une carte bancaire « virtuelle » et « jetable ». Utilisable une seule fois elle est destinee à securiser les paiements sur internet.

Bien sûr, ces moyens de paiement viennent en complement des produits « patrimoine » et du cœur de metier de Fortuneo : le courtage boursier. La deuxième maison de courtage en ligne à l’echelle nationale a bien fait du chemin depuis sa creation en 2000. Un plan d’epargne en actions, un contrat d’assurance vie, l’habituel livret A ainsi que le Livret + « maison » complètent l’offre de service dont les quelques 130 000 clients de Fortuneo pourront bientôt beneficier.

Source :


PP_Auto_468x60
Découvrez les offres personnalisées pour votre rachat de crédits !


Prime à la casse : plus de 500 000 beneficiaires des 1000 euros.

C’est le chiffre du jour : 500 000. 500 000 comme le nombre de contribuables qui ont pu profiter jusqu’à aujourd’hui des 1000 euros de la prime à la casse. Pour rappel, cette manne d’argent qui avait fortement contribue au relatif maintien du marche automobile passera à 700 euros par voiture à partir du 1er janvier 2010 puis à 500 euros au 1er juillet 2010.

Pour beneficier du dispositif, il suffit de s’engager à envoyer à la casse son vehicule de plus de 10 ans lorsqu’on en achète un autre, neuf. Plus qu’un mois pour en profiter avant qu’elle ne baisse irremediablement. Courrez vite chez le concessionnaire le plus proche de chez vous.

Source :


PP_Auto_468x60
Découvrez les offres personnalisées pour votre rachat de crédits !


Depenses de sante : les Français consacrent 50 % plus d’argent qu’il y a huit ans

Chaque annee le coût de la sante augmente. Les Français l’ont compris depuis bien longtemps. Des chiffres sont desormais là pour le prouver. En moyenne, les depenses de sante dans le budget des menages a augmente de près de 50 % entre 2001 et 2009 selon une etude du cabinet Jalma. Par depenses de sante, on entend les cotisations mutuelles/assurance et la part finale des coûts finalement supportee par l’assure.

Fait encore plus marquant cette augmentation touche tous les usagers sans distinction de profil : seniors, jeunes, maries , celibataires … tout le monde est concerne. Les « petites » hausses cumulees du forfait hospitalier, des honoraires de certains praticiens et la diminution du taux de remboursement de toute une serie de medicaments se sont cumulees au cours des 8 dernières annees. Paradoxalement la participation de la Securite Sociale dans ces depenses n’a pas reellement diminue dans le même temps, reculant d’à peine un point (77 % aujourd’hui).

Le pire c’est que le fosse est en train de s’agrandir entre les mieux couverts, generalement des cadres couverts par leur entreprise, et ceux qui doivent tout debourser de leurs poches. Les retraites seniors sont ainsi très mal lotis. Ils dedient aujourd’hui 11 % de leur budget mensuel à la sante contre seulement 7 % en 2001. Pour comparaison, un couple de cadres de 55 ans, etabli en region parisienne, ne consacre qu’un peu moins de 3 % de ses revenus dans les soins car ils ont une bonne mutuelle complementaire qui les couvrent. Autre « gagnants » les foyers en contrat collectif qui limitent relativement la casse par rapport à ceux en contrat individuel. Ces derniers voient leurs depenses de sante gagner 2,4 % passant de 5 % à 7,4 % du budget mensuel quand celles des contrats collectifs n’enflent que de 1 % (de 2,8 % à 3,8 %). Ces hausses qui peuvent paraître insignifiante representent tout des mêmes des bonds respectifs de 49 % et 39 % !

A quelques jours de Noël ces chiffre n’ont vraiment pas de quoi remonter le moral des Français !

Source :


PP_Auto_468x60
Découvrez les offres personnalisées pour votre rachat de crédits !